Le jeu d’acteur au cinéma

La CinéFabrique ouvre une session de formation continue adressée à 10 artistes interprètes, intermittents du spectacle.

    Informations générales

    35h – du 26 au 30 août 2019

    La pratique du jeu d’acteur est essentiellement enseignée en France pour le spectacle vivant. Le stage permet à des artistes interprètes d’adapter leurs compétences au domaine cinématographique et aux spécificités du jeu d’acteur face à la caméra. À partir de scènes issues de genres cinématographiques différents, les artistes-interprètes sont confrontés à des rôles, des genres et des techniques variés.
    Ils sont encadrés par un réalisateur de long-métrage.
    Le stage prévoit des mises en situation avec séances de casting, lectures de scénarios et travail à la table, tournage de scènes, analyse de rushes, projection de séquences montées.

Public visé

Artistes interprètes
10 stagiaires

Pré-requis

Les candidats doivent être intermittents du spectacle, justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans et être éligibles à l’AFDAS.

Objectifs pédagogiques

Perfectionner et enrichir ses compétences
Acquérir des outils et des pratiques de jeu d’acteur adaptées au long-métrage
Travailler avec un cinéaste expérimenté
Se confronter à des genres et à des rôles variés
Préparer un rôle
Progresser par la pratique et l’analyse critique de son travail

Le programme pédagogique

Matinée 1 / introduction au jeu d’acteur face à la caméra

À travers le visionnage de scènes issues de son expérience mais aussi d’autres films ou projets (séquences de films existants, scènes de répétition et de casting), le cinéaste intervenant introduit le sujet du jeu d’acteur face à la caméra d’un point de vue théorique en abordant les problématiques du genre, du personnage, de la compréhension du scénario, de l’impact de la mise en scène, de la diversité des méthodes de travail en fonction de ce que recherche le réalisateur.

Après-midi 1 puis jours 2 à 4 / pratique et analyse

Le cinéaste intervenant présente aux stagiaires des scènes issues de films existants mais pas immédiatement reconnaissables, tirées de genres cinématographiques variés, dialoguées ou non, écrites pour un ou plusieurs personnages, très écrites ou laissant place à l’improvisation…
Les scènes sont prévues de manière à ce que tous les stagiaires puissent jouer plusieurs rôles au cours de la semaine, et choisies aussi en fonction de la personnalité des comédiens.
Chaque séquence est d’abord travaillée collectivement sur table. Sont abordées les questions d’incarnation des personnages, de compréhension des scènes, de préparation des rôles, d’intentions de mise en scène…
Les séquences sont ensuite tournées dans des conditions professionnelles, en situation, et en fonction de choix cinématographiques donnés par le réalisateur.
À l’issue de chaque petit tournage les autres stagiaires et le cinéaste-intervenant sont invités à réagir et à analyser ce qui vient de se passer sur le plateau.
Les après-midis sont consacrées au visionnage des rushes. Cette phase permet de prendre du recul par rapport au travail effectué et d’analyser avec bienveillance ce qui a été tourné.

4 techniciens (2 techniciens image et 2 techniciens son) sont présents pour assurer les scènes de tournage. Les décors sont choisis sur site ou à proximité immédiate de la CinéFabrique.
L’équipe technique de la CinéFabrique s’occupe de la conformation des rushes et des projections.
À l’issue des projections de rushes, 1 monteur professionnel monte deux versions de chaque scène.

Jour 5/ visionnage des scènes, échanges, évaluation

Le dernier jour, les versions montées de chacune des scènes tournées pendant la formation sont projetées et analysées en groupe pendant la dernière matinée.
C’est aussi l’occasion pour les stagiaires de partager leur expérience et d’exprimer leur ressenti. Le réalisateur référent les aide à prendre du recul et chacun propose des pistes de travail et d’amélioration.
Une discussion débat clôture le stage, suivie d’une séance d’auto-évaluation et par une évaluation de la formation par les stagiaires.

Matériel mis à disposition des stagiaires pendant toute la durée de la formation

Matériel image : à la demande du cinéaste-intervenant / à disposition notamment : Sony Alpha 7RII ou 7SII, séries d’optiques Cinelens SamYang, Follow Focus et matte-box Tilta
Matériel son : à la demande du cinéaste-intervenant / à disposition notamment : enregistreurs Nagra 7, perches Rode, des micros Oktava ou Schoeps
Matériel lumière et machinerie : à la demande du cinéaste-intervenant / à disposition notamment : Kits LED SL1 SWITCH et mini SWITCH, projecteurs Fresnel, projecteurs HMI, plateaux de travelling, Panther, bijoute électro et machino
Équipements de post-production : salle de montage équipée AVID et PROTOOLS, Auditorium de mixage Grande salle de projection équipée d’un projecteur 4K
Salle de classe équipée d’un vidéoprojecteur
Décors : toute la CinéFabrique et les alentours, dont un décor d’appartement Loge

Encadrant

Cinéaste intervenant
Tournage : Deux techniciens image, deux techniciens son Post-production : 1 chef monteur

Plus d’informations :
Site AFDAS

Contact CinéFabrique
Hélène Suzé : helene.suze@cinefabrique.fr – 06 44 18 42 90