Promo2_Janvier-2017_Page-Blanche

Les principes

La 3ème année de formation est en alternance

Nous partons du principe qu’aucun métier ne peut s’apprendre uniquement au sein d’une école : le rapport à la profession est essentiel. Un certain nombre de fondamentaux et de pratiques ne peuvent s’acquérir qu’en entreprise au contact des professionnels.

L’alternance est donc la voix d’excellence pour la professionnalisation. La succession entre les présences en entreprises et les présences au sein de l’école permet aux élèves de connaître en profondeur la réalité du métier tout en continuant à se former au sein de l’école. En effet, le cinéma n’est pas qu’une addition de technicités. C’est surtout une manière d’être au service d’un projet artistique porté par un réalisateur.

La spécificité de la profession nous a donc conduit à élaborer un mode particulier d’alternance. Au cours de l’année, chaque élève aura entre 3 et 4 longues périodes en entreprise. Il aura la possibilité d’aller chaque fois dans des secteurs d’activités différents, dans des régions différentes et à des postes différents. Les périodes d’alternance se calqueront sur les rythmes de travail dans l’entreprise, c’est-à-dire sur de longues périodes. La durée moyenne d’un tournage de long métrage étant de 8 semaines, il serait dommage pédagogiquement que l’étudiant-alternant ne puisse pas assister à la totalité du processus.

On distingue deux contrats types d’alternance : le contrat d’apprentissage mis en œuvre et financé par la région via des CFA et les contrats de professionnalisation mis en œuvre et financés par la profession via l’AFDAS.

La région Auvergne Rhône Alpes a d’ores et déjà ouvert 15 places d’apprentissage pour la rentrée 2017 : c’est en s’appuyant sur le CFA FormaSup que l’alternance, pour ces 15 contrats d’apprentissage, sera mise en œuvre.

L’AFDAS financera les 15 contrats de professionnalisation.